Règlement à la vente : Google Shopping Actions

Depuis Mars 2018, Google ajoute une nouvelle corde à son arc : Google Shopping Actions. Cet outil vous donne la possibilité, en tant qu’e-commerçant, de régler uniquement quand une vente est faite.

En effet, depuis que Google Shopping est devenu coûteux, les publicistes achètent pour un clic sur une campagne. Ce principe basé sur le CPC est la nouvelle idée proposée par Google et qui se rapproche du principe utilisé par Amazon avec une somme pour chaque vente effectuée.

Google Shopping Actions ?

Cette nouvelle fonctionnalité, proposée par Google, vous permet de montrer vos articles sur Google Express, le réseau de Recherche ainsi que l’assistant vocal Google.

Les résultats Google Shopping sur le moteur de recherche collaborent à Google Shopping Actions tout comme l’assistant vocal Google disponible sur tout appareil connectée (Ordinateur, smartphones, tablette et Google Home®).

Google Express, quant à lui, est une prestation de livraison rapide d’articles quotidien (lessive, shampoing, céréales…) mais n’est disponible qu’aux USA.

Enfin, Google Shopping Actions n’a qu’un seul but : faciliter l’achat depuis la recherche de départ. Vous devrez donc utiliser des listes partagées, un panier d’achat universel et un moyen de règlement immédiat. De plus, l’achat impulsif pourrait être préféré grâce à la facilité de navigation au processus d’achat.

Cela permettra également à vos cybernautes de faciliter leurs achats sur toutes les plateformes proposées par Google.

Google Shopping Actions

Comment faire pour y être éligible ?

Actuellement, Google Shopping est en phase de bêta-test et disponible uniquement aux USA, comme dit précédemment. En effet, Google collabore uniquement avec des e-commerçant américains, triés sur le volet, qui ont des commerces physiques et des usines uniquement situés aux Etats-Unis.

De plus, dans une mesure de sécurité, vous n’aurez pas le droit de vendre des articles contrefaits et/ou dangereux pour les cybernautes sur Google Shopping Actions.

Si vous respectez ces conditions d’éligibilité, il vous suffira de remplir le formulaire d’inscription (https://www.google.com/retail/shoppingactions/) afin d’être choisi en tant que bêta-testeur par Google.

Concernant les enchères automatisées, Google vous demandera un nombre déterminé de clics et de conversions (la même chose est demandée pour le CPA Cible et le ROAS Cible). Attendez-vous, par ailleurs, à ce que le volume demandé soit supérieur à ce qui est demandé habituellement. De plus, les buts relatifs aux CPA et ROAS ne sont pas sûrs et certains via cette fonctionnalité.

Enfin, le budget par achat n’a pas encore été divulgué mais il faudra très certainement vous attendre à ce qu’une grille de prix (comme Amazon) soit mise en place, en fonction de la classification de vos articles. Ce principe facilite donc la vie des publicistes concernant la gestion de leurs annonces.

Vous avez désormais toutes les connaissances relatives à Google Shopping Actions. A vous de jouer !

Cet artcile vous a été utile ? N’hésitez pas à consulter les autres de notre Blog !

Syfax Sadeg – Chef de Projet & FORMATEUR GOOGLE Ads

syfax expert sea

Diplômé d’un DUT Technique de Commercialisation Bac+2 et d’un Diplôme Master 2 de niveau I Expert en Ingénierie et Management de la Communication Numérique obtenu à l’HETIC (Bac+5), je suis passionné par le SEA et les nouvelles Technologies. A ce titre je détiens également les certifications Google Adwords & Google Shopping qui m’ont permis d’évoluer en tant que chef de projet SEA au cours de mes différentes expériences en agence et en tant qu’autoentrepreneur.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This