Instructions pour votre politique webmarketing en SEA

Tous les ans, vous devez vous poser la question des changements à venir sur le SEA et vous êtes comblés de voir que tout est toujours en mouvement. Notamment lors du Google Marketing Live de l’année dernière, Google a présenté les audiences et l’automation. C’est pourquoi, nous allons vous expliquer quels sont les leviers à regarder de près dans la conception de votre politique webmarketing.

L’automation : Qu’est-ce que c’est ?

Etant dans le classement des évolutions PPC depuis 2017, l’automatisation est dans le mouvement et est fort de son succès à partir de cette année. Indispensable pour les consultants en Search Engine Advertising et de social Ads, le machine learning de Google poursuit son évolution. Si bon nombre de publicitaires utilisent désormais les politiques d’enchères, c’est autant d’informations que Google reçoit pour être le meilleur.

Le point culminant d’une politique webmarketing et du travail de maximisation des annonces réside dans cette capacité à anticiper ces nouvelles technologies, ces nouvelles fonctionnalités et cette manière de diriger le machine learning, pour être le plus performant possible car le machine learning vous offre de nombreuses combinaisons de maximisation possibles.

De ce fait, quand le machine learning est performant dans la surveillance et la redondance d’action, il laisse place à toute la plus-valus du consultant SEA, qui enlève les activités à faible valeur ajoutée et aura de plus en plus de marges pour être focus sur la détermination et la gestion de la politique la plus ajustée et la plus adaptable à chaque publicitaire.

Enfin, si vous n’utilisez pas au moins une règle, une politique ou un script dans votre emploi de la maximisation du Search Engine Advertising, vous aurez un retard qui sera constaté. Dans cette optique, Google penserait sur le moyen terme à effacer entièrement le choix de mettre en place des enchères manuelles sur les keywords au profit de l’automation.

PPC Geek : et si on en parlait ?

Il s’agit de l’année d’un seach marketing technique. Cette année, maximiser vos enchères et vos campagnes ne sera plus efficace sans avoir une politique webmarketing d’acquisition efficiente. Celle-ci s’ouvre complètement sur « comment comprendre vos clients » et vous devrez donc vous poser la question de savoir comment adopter une compréhension de votre client et surveiller le cycle de vie de votre consommateur, comment le mettre en fonctionnement tout en restant conforme au RGPD (très stricte) et en respectant les règles de l’ITP. Ces questionnements vous permettront de connaître à l’avance les exploits en prenant en compte, de manière générale, le parcours d’achat de vos clients.

Concernant le texte, vous devez penser à l’intégrer au bon moment et au bon destinataire. Cela permettra d’enrichir votre politique sur le search comme sur le social Ads, et vous apprendrez à parler à vos prospects en leur transmettant des messages personnalisés notamment grâce à des options telles que l’Ad Customizer ou encore les trafics de personnalisateurs de campagnes.

La manière de fonctionner des Customer Relationship Management doit également retenir votre attention car en apprenant à en extraire les meilleures parties pour Lifetime Value mais aussi du savoir-faire des informations scientifiques vous permettra de maximiser vos annonces à grand nombre et à mieux transmettre à vos destinataires.

 

Politique Webmarketing : Association entre les canaux d’acquisition

Comme 2020 est l’année du changement, vous pourrez désormais associer les différents canaux. En effet, grâce à des fonctionnalités telles que Google Marketing Platform et le tag Floodlight, vous pouvez suivre le cybernaute à travers l’ensemble de la chaîne d’acquisition et de générer un modèle d’attribution qui tienne compte de tous les éléments de contact.

Afin de mettre en place ce genre d’outils, vous devrez être rigoureux et avoir une connaissance avancée mais les publicitaires qui seront à ce niveau de maturité auront une très longue avance.

Politique Webmarketing : Qu’en est-il du CPC ?

Plus nous avançons, plus l’on note qu’il n’y a plus vraiment d’augmentation notable du volume de requêtes sur Google. Il continue d’y avoir une augmentation sur certaines alors que d’autres diminuent et le volume reste à peu près stable au niveau de l’ISO. Face à cette restriction sur les SERP, le doublement constant d’acteurs fait avancer la hausse du prix des coûts par clics.

Cette augmentation se poursuit sur cette année et cela complique l’atteinte du ROI, en particulier sur certains segments où on arrive au point de non-retour entre le tarif du clic et sa rentabilité. Une fois que vous avez atteint ce point et pour vous différenciez, vous devrez maximiser votre taux de transformation de vos pages de destination. Avec une enchère identique, un publicitaire qui a un taux de transformation de 6 % sera beaucoup plus prolifique qu’un publicitaire avec un taux à 3 %.

C’est pour cela que Google a commencé à intégrer une notion de taux de conversion à prévoir, ce qui protège les sites Internet qui correspondent le mieux aux motivations des cybernautes. Ce concept de taux de conversion se met en place, de manière progressive, depuis de nombreux mois et prenant le relais sur le score de qualité. Il vous sera donc primordial de prioriser la maximisation de vos pages internet, en l’occurrence sur smartphones.

Pour aller plus loin : le Search

Afin de faire front face à un univers où la concurrence est de plus en plus rude, des coûts par clics qui augmente constamment, les publicitaires doivent trouver de nouveaux relais de croissance pour leur politique webmarketing. Pour cela, le Search vous sera d’une grande aide. En effet, cette fonctionnalité convertit et répond à une demande immédiate.

De plus, le social Ads et le Display programmatiques pourront vous aider pour la présence afin d’atteindre votre cible et de maximiser votre taux de conversion. L’année dernière, les users passaient plus de temps sur les plateformes comme Pinterest, Snapchat ou encore Tiktok et les revenus de ces sociétés sont en forte augmentation car les entreprises doivent aller là où se trouveront les consommateurs.

Ces leviers ne dégagent pas toujours un ROI, de manière immédiate, mais ils permettent de concevoir un bassin d’audience qualifié sur lequel il est possible d’accumuler à moyen et long terme grâce à l’association des canaux possible grâce à Google Marketing Platform.

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à consulter les autres articles de notre Blog !

Syfax Sadeg – Chef de Projet & FORMATEUR GOOGLE Ads

syfax expert sea

Diplômé d’un DUT Technique de Commercialisation Bac+2 et d’un Diplôme Master 2 de niveau I Expert en Ingénierie et Management de la Communication Numérique obtenu à l’HETIC (Bac+5), je suis passionné par le SEA et les nouvelles Technologies. A ce titre je détiens également les certifications Google Adwords & Google Shopping qui m’ont permis d’évoluer en tant que chef de projet SEA au cours de mes différentes expériences en agence et en tant qu’autoentrepreneur.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This